Les gratuivores bouleversent les codes

Les gratuivores bouleversent les codes

Après le boom des vides greniers et l’explosion des sites de vente d’objets d’occasion, une nouvelle tendance est en train de se profiler : le gratuivore ! Comme pour l’occasion, cette tendance n’est pas vraiment innovante et le terme existerait depuis 2006 ! Mais une poignée d’initiés commence à lancer une véritable mode.

La consommation collaborative fait de plus en plus d’adeptes et elle est loin d’être promue uniquement par des écologistes en plein mouvement de décroissance ou par des bobos en mal d’activités. Elle convainc aussi des profils à tendance débrouillard qui peuvent retrouver dans cette économie un élan social.

En cette période de rentrée beaucoup de personnes de mon entourage sont en quête de nouveaux mobiliers et produits d’électroménager, certains me faisaient des retours très surpris des tarifs proposés sur les sites d’occasions : quasiment équivalent au prix du neuf ! Le piège de trop d’offres qui du coup se calent les unes aux autres, les bonnes affaires se font plus rares, il faut devenir un excellent « chasseur » de bons plans pour pouvoir en profiter.

Pas étonnant donc de voir l’engouement pour la gratuité et le profit laisser place à la générosité. Ainsi des marchés gratuits se font une place très remarquée, portés par l’association de Pierre Rabhi Les Colibris à l’initiative de plusieurs « gratiferia » en France.

Mais l’ascension du gratuit ne s’arrête pas là, les gratuivores sont fans des fins de marchés où souvent l’on peut récupérer les invendus. Ils reprennent aussi tout ce qui se trouve dans les vieux placards que ce soit en famille avec les amis etc… Très ingénieux, ils customisent pour pas grand chose de vieilles chemises, jeans et transforment des sacs démodés, sans oublier les meubles trouvés tout simplement dans la rue, prêts à partir aux encombrants, mais qui après un coup de peinture donnent un effet bluffant.

Les gratuivores s’apparentent souvent au troc : vous trouverez sur la toile différentes plateformes vous permettant aussi bien de donner (Donnons.org , Freecycle ) que de troquer (Prêt à changer , Troc de presse ).

Au niveau local le principe de L’accorderie ou encore les S.E.L pourront vous permettre de mettre à profit vos compétences et faire de nouvelles rencontres.

Sans oublier les Incroyables comestibles qui prônent les villes qui vous nourrissent gratuitement !

Enfin en créant votre communauté sur Tipkin vous pourrez prêter tous vos objets gratuitement à toutes vos connaissances et emprunter aussi sur le même principe.

Le partage est le moteur de ces initiatives, avec à leur tête des personnes qui ont une forte conscience et la vision que le profit peut être ailleurs que dans un portefeuille. La richesse peut aussi venir dans la redistribution d’une certaine abondance et avec une vraie humilité sans rien demander en retour.

Toute une éducation ! Et c’est avec un réel plaisir que l’on voit qu’une lutte contre l’ultra-individualisme se met naturellement en place.

Source : greenetvert

L.E.vide-grenier-paris


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ six = 15

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>