Notre ligne éditoriale

Libre expression organisation internationale
Association Franco/Finlandaise

De plus en plus de personnes sont conscientes que le monde ne tourne pas rond mais ne voient pas avec exactitude ce qui en est la cause. Résister au système, c’est offrir une alternative à ces personnes. La première tâche du résistant consiste à s’informer et à réfléchir sur l’état actuel du monde et sur les causes qui ont fait du monde ce qu’il est aujourd’hui. Ensuite, il s’agit de documenter la population. Les personnes qui sont à la recherche d’informations qu’elles ne trouveront pas dans les médias officiels et qui cherchent une opposition possible au système doivent pouvoir trouver cette alternative. Eveiller les consciences est donc la tâche principale du résistant. On ne peut pas combattre le système de face mais on peut agir parallèlement à lui sous forme de réseaux de groupes de réflexion et d’information.

Les principales armes du système pour assurer sa pérennité sont la peur et la division. Quant au moteur de ces deux armes c’est l’ignorance. L’oligarchie maintient la population dans l’ignorance pour mieux la contrôler. Car cette oligarchie est nécessairement consciente des bases bancales du système et il ne faudrait pas que la masse ouvre les yeux, entraînant la fin des privilèges des oligarques. Informer la population, c’est mettre fin à l’ignorance, en conséquence de quoi c’est aussi mettre fin à la peur et aux divisions. La stratégie première pour résister au système consiste donc à multiplier les sources d’informations alternatives.

La désinformation ne menace pas simplement notre appréhension du monde ; elle nous rend vulnérable à la peur, l’incompréhension et le doute : toutes ces choses mènent à la destruction. Elle peut conduire des gens bons à commettre de terribles atrocités contre les autres, ou même contre eux-mêmes. Sans des efforts organisés et concertés pour révéler les mensonges produits en masse, l’avenir paraîtra bien morne.

La langue de bois est le mal qui ronge notre société,

la combattre est un devoir

 

Contre la désinformation

Le pêché possède beaucoup d’outils,

mais le mensonge est le manche convenant à tous.

« La presse libre n’existe pas. Aucun de vous n’oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent. Nous sommes les laquais des puissances financières derrière nous. Nous ne sommes rien d’autre que des intellectuels prostitués. Le travail du journaliste est la destruction de la verite, le mensonge patent, la perversion des faits et la manipulation de l opinion au service des Puissances de l Argent.Nous sommes les outils obéissants des Puissants et des Riches qui tirent les ficelles dans les coulisses ». John Swaiton, l’éditeur du New York Times, lors de son discours d’adieu.

L’information alternative a pour objectif de développer une information différente de celle produite par les médias institutionnels. Cette construction en opposition à un discours hégémonique et libéral sur la société, tout en souhaitant incarner cette « autre vision possible », conduit les médias alternatifs à se définir avant tout par rapport à ce qu’ils ne sont pas ou ne veulent pas être.

Ils mettent ainsi en exergue les caractéristiques considérées comme les plus préjudiciables de la presse traditionnelle et se positionnent à l’inverse. Refusant que la parole des citoyens soit confisquée, les médias alternatifs s’attachent à diversifier leurs sources, prennent en compte la dimension locale et prêtent une attention particulière à ceux dont on ne parle jamais, aux exclus, aux zones d’ombre et aux sujets ou zones géographiques sans arrêt oubliées. L’information est importante pour la prise de conscience. Elle joue un rôle de transformation sociale car une information plurielle et libre a la force de sensibiliser.

Un des enjeux de l’information est de rendre visible les alternatives au mode de développement actuel local et aussi partout dans le monde, pour donner plus de forces aux initiatives innovantes, aux revendications pour plus de justice, aux propositions pour le changement social et politique.

La rédaction.

A partager massivement !