«Le mal était là avant l’homme» C.G.Jung

mai 4th, 2017 | by Christian
«Le mal était là avant l’homme» C.G.Jung
Non classé
0

. Le mal était là avant l’homme, quand sa responsabilité ne pouvait absolument pas être engagée. » Extrait « le divin dans l’homme » de Carl Gustav Jung .

Cet extrait m’ a interpellé la cruauté la violence la guerre existaient elles chez nos ancêtres animaux avant l’apparition d’homo habilis .
John Mitani, anthropologue à l’université du Michigan écrit:
«Les observations selon lesquelles des chimpanzés tuent des membres de leur propre espèce influencent nos efforts pour comprendre l’évolution de la violence chez l’homme ».

La guerre des chimpanzés de Gombe (aussi connue sous le nom de la guerre de quatre ans de Gombe) qui a duré de 1974 à 1978, retrace un violent conflit entre deux communautés de chimpanzés dans le parc national de Gombe en Tanzanie. Ceux-ci étaient auparavant une seule communauté unifiée, mais en 1974, Jane Goodall chercheuse primatologue fut la première à remarquer la division des communautés de chimpanzés en sous-groupes nord et sud.
Elle assista à des combats qui furent parfois d’une rare violence. Et certains ne survivaient pas à leurs blessures. La primatologue avait brisé un mythe : les humains ne sont pas les seuls à commettre des meurtres.

Le chercheur José María Gómez et ses collègues de l’université de Grenade (Espagne)ont réalisé une étude sur la violence chez les mammifères non humains
L’étude a montré que près de 40 % des 1 024 espèces de mammifères étudiés se tuaient entre elles et les primates étaient particulièrement sanguinaires.
A titre d’exemple nous avons;

• Les chiens de prairie qui sont herbivores et qui pratiquent la trépanation du cerveau de bébés écureuils. L’étude, dirigée par John Hoogland de l’université du Maryland, a observé un total de 101 assasinats.
• Le dauphin: un violeur, un infanticide et un assassin.
Les dauphins à bec mâles se regroupent parfois et prennent pour cible une seule femelle, la harcèlent puis la forcent à s’accoupler avec eux, malgré ses tentatives de fuite. Les dauphins tuent aussi régulièrement d’autres mammifères marins et poissons juste pour le fun et commettent des infanticides.
• Le numéro un des espèces de mammifères les plus meurtriers est en fait le suricate d’Afrique . Ce sont les mammifères les plus susceptibles de s’entretuer, avec près d’un sur cinq (des jeunes pour la plupart) assassinés par un autre suricate.

L’ espèce homo est au niveau le plus haut de la violence meurtrière depuis environ 100 millions d’années.
Ils ont trouvé que les humains étaient environ 6 fois plus meurtriers que la moyenne des mammifères.

Effectivement le mal était là avant l’homme.

Christian

A partager massivement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Marquez le résultat Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.