Historique : Le peuple roumain a fait plier son gouvernement

février 7th, 2017 | by Cédric
Historique : Le peuple roumain a fait plier son gouvernement
Actualité
0

La semaine dernière, ce sont entre 200 000 et 300 000 Roumains qui ont envahi les rues afin de protester contre un gouvernement qui vient de leur jouer un mauvais tour. Le gouvernement vient de plier en annonçant l’abrogation du décret mis en cause.

Peuple de braises encore chaudes

Mardi soir dernier (31/01/2017), un décret d’urgence a été adopté discrètement et mis sur pied dans la nuit, sans l’aval du Parlement. Ce décret prévoit un assouplissement conséquent de la législation anti-corruption. Cette législation existe depuis la chute du communisme et l’exécution de Nicolae Ceausescu et vise à colmater la brèche par laquelle fuient des milliers de Roumains. Gangrène de la Roumanie, la corruption a eu des effets dévastateurs sur l’économie du pays mais surtout sur la confiance qu’accorde le peuple à son gouvernement. Soutenu par le Conseil Européen, ce programme de lutte contre la corruption a déjà permis de faire passer des milliers de personnes devant la justice et derrière les barreaux. Dès la prise de conscience générale de cet assouplissement, le peuple, sans perdre de temps, est descendu dans les rues et a entamé une manifestation puissante et sans concession.

Le chef du PSD tente de s’auto-disculper

Le décret visant à assouplir le plan de lutte anti-corruption semble fait sur mesure pour que Liviu Dragnea, le chef du PSD (parti social-démocrate), puisse contourner le chef d’accusation qui le menace lors du procès concernant des emplois fictifs, ouvert le même jour que le passage du décret. Liviu Dragnea, lui, dénonce une campagne de désinformation et se défend d’être l’un des bénéficiaires du décret. Dépénalisant plusieurs infractions liées aux activités de corruption, ce décret ne valide pas le chef d’accusation « d’abus de pouvoir », sauf si le préjudice est supérieur à 44 000 euros (200 000 lei). Corrompu, mais pas trop. Dans le même laps de temps, le gouvernement a soumis au Parlement un projet de grâce pouvant profiter à 2 500 détenus purgeant leur peine (jusqu’à 5 ans de prison). Une fois de plus, ce projet semble fait sur mesure pour les hommes politiques et personnalités publiques concernés. Les excuses servies au peuple comme un plat tiède ont été celles de désengorger les prisons et de mettre le code pénal en conformité avec la Constituion.

Abrogation prévue et récupération politique

Le premier ministre roumain, Sorin Grindeanu a affirmé samedi soir (4/02/2017) que « Demain, nous nous réunissons pour abroger ce décret » afin de ne pas « diviser la Roumanie ». Sous la pression de la rue, de l’UE et de magistrats offensifs : le gouvernement plie l’échine et se confond en vagues mea-culpa. De son côté, le président centre-droit, Klaus Iohannis avait déjà qualifié le jour du passage de ce décret comme un « jour de deuil pour l’Etat de droit » et profite désormais de cette situation chaotique pour tirer son épingle du jeu. Déjà trop souvent floués, les manifestants ne baissent pas la garde et restent droits dans leurs bottes. Alors que certains demandent la démission du gouvernement de Sarchenko, d’autres attendent patiemment le retrait officiel du décret. Raluca, une manifestante trentenaire interviewée par Libération explique ce geste « Les gens vont rester très vigilants avec ce gouvernement.

Ils ont montré qu’ils voulaient s’impliquer davantage dans la vie politique, c’est une nouveauté pour la Roumanie », tandis que Georgiana Dragoi, femme au foyer parle des conséquences de ce qui ce joue « Il s’agit du futur de nos enfants », lançait Georgiana Dragoi, une femme au foyer. « Nous voulons que justice soit faite. » Ce dimanche, ce sont près de 500 000 personnes qui ont manifesté dans une cinquantaine de ville, dont 250 000 à Bucarest devant le siège du gouvernement.

Source : http://lareleveetlapeste.fr/historique-peuple-roumain-a-plier-gouvernement/

Cédric

A partager massivement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Marquez le résultat Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.